Salut!

Moi, c'est Camille!

Étudiante en naturopathie, je suis passionnée par la santé naturelle, la cuisine saine et végétale, le voyage, le yoga, la spiritualité... Ce blogue est le fruit de ce que j'ai envie de partager avec le monde pour une planète sereine :) 

Vous y trouverez plein de trucs pour être en santé dans votre corps (alimentation végétale non raffinée, sport, yoga) et dans votre tête (art, méditation, pensées positives...).

En espérant vous inspirer par mes recettes santé et plus encore!

Paix, amour et lumière!

☮ ❤ ☼ 

 

Suivez-moi sur Facebook & Instagram @monregalvegetal ou en cliquant ici! 
  • Facebook Social Icon
  • Grey Instagram Icon
Pour me joindre:
monregalvegetal@gmail.com

Prendre soin de soi au quotidien 

Publications récentes
Rechercher des recettes par " tag" (catégorie)
Archives
  • Camille Poulin

Bouillon de légumes maison {Végane, sans gluten, zéro déchet et santé}


Le bouillon de légumes est un incontournable en termes de cuisine savoureuse. Il permet de rehausser le goût des plats et d’y ajouter une petite touche de « plus ». Fréquemment utilisé dans la préparation de riz, quinoa, pâtes, soupes, mijotés, sauces et autres plats, il fait partie des aliments consommés régulièrement et aurait donc tout intérêt à être d’une qualité optimale.


Cette « recette » de bouillon de légumes maison est une astucieuse manière de tirer le meilleur de nos retailles ou tiges de légumes qui auraient fini au compost (ou, idéalement pas, à la poubelle) encore chargés de nutriments. Non seulement elle est super facile à réaliser, mais elle est aussi économique, écologique et nutritive!


Pour faire le bouillon, il suffit de garder nos retailles de légumes dans un sac, au congélateur, puis de les faire bouillir lorsqu’on en a une quantité suffisante (j’y reviendrai plus bas). Depuis que j’ai découvert cette astuce, j’ai toujours des cubes de bouillon maison sous la main et je suis tellement satisfaite pour de nombreuses raisons!


Voici les principaux avantages de faire son propre bouillon de légumes :


  1. Cela nous permet d’accroître notre autonomie alimentaire de manière simple, avec ce que l’on a sous la main.

  2. Cela permet de tirer le meilleur de nos légumes (et donc de notre argent) en prenant les nutriments qui se trouvent dans les pelures et autres parties qu’on ne mange pas.

  3. C’est une méthode zéro déchet qui permet de faire du bouillon à partir de retailles, et non à partir de beaux légumes frais (et par la suite, les retailles utilisées pour le bouillon iront au compost).

  4. L’une des raisons les plus importantes, c’est à mon avis pour obtenir un bouillon de légumes réellement SANTÉ. Malheureusement, les bouillons du commerce sont emplis d’ingrédients malsains qui n’ont pas leur place dans l’alimentation saine, et encore moins dans un bouillon de légumes. Même les bouillons « bio » contiennent, comme premiers ingrédients, de la fécule de maïs, de l’huile de palme (désastre écologique) et du sel de table raffiné, avec ensuite un peu de poudre de légumes déshydratés. À part pour le goût, il n’y a aucune raison de consommer régulièrement de tels aliments transformés, surtout quand on peut faire notre propre bouillon sain à base de retailles de légumes!

  5. C’est une méthode rapide et facile, qui procure une bonne quantité de cubes de bouillon pour une longue période.


Sur ce, voici ma recette toute simple! Bon régal!


Bouillon de légumes maison


Temps: 30 minutes


Matériel requis :


  • Un grand sac de congélation (style Ziploc)

  • 2 à 4 bacs à glaçon

  • Un congélateur

  • Un poêle

  • Un grand chaudron

  • Une grande passoire

  • Une louche


Ingrédients approximatifs (pour environ 4 bacs à glaçons de cubes) :


  • 1 grand sac de congélation plein de retailles de légumes variées, nettoyées avant d’avoir été congelées (idéalement bio pour éviter les pesticides) :

- pelures de carottes abîmées

- pelures de betterave

- pelures de patates (pommes de terre) ou de patates douces

- pieds de brocolis

- tiges de kale ou de salade

- épluchures d’oignon ou d’ail

- pied d’ail

- têtes de courgettes, de carottes, de betterave, etc.

- pieds de choux, feuilles de choux moins belles (comme les premières feuilles sur le dessus du chou qui sont trop rigides pour êtres mangées)

- autres retailles de légumes

  • Une bonne quantité d’eau (j’y reviendrai plus bas, dans la méthode)

  • Facultatif: vous pouvez aussi ajouter des aromates/fines herbes pour ajouter du goût à votre bouillon (basilic, persil, romarin, thym, origan), des feuilles d'ortie pour un effet encore plus nutritif, ou bien pré-assaisonner votre bouillon avec du sel de mer*.


*Note : je fais mon bouillon nature, sans sel, car je préfère assaisonner moi-même les plats avec du sel de mer par la suite. Cependant, rien ne vous empêche d’ajouter du sel (au goût) à votre bouillon, une fois celui-ci filtré.



Méthode :


  1. Lorsque vous cuisinez, gardez-vous toujours un sac de congélation au congélateur et, lorsque vous avez des retailles, mettez-les à congeler dans celui-ci. Lorsque votre sac est rendu plein, il est temps de faire le bouillon.

  2. Prendre un grand chaudron et y verser les retailles congelées.

  3. Ajouter de l’eau au ¾ de la hauteur des légumes et allumer le feu à degré maximum pour porter l’eau à ébullition.

  4. Lorsque l’eau bout, réduire à feu moyen-doux et laisser mijoter au moins vingt minutes avec le couvercle. Les retailles de légumes vont décongeler et commencer à relâcher leurs nutriments (comme les précieux minéraux et oligo-éléments) dans l’eau.

  5. Après 20 à 30 minutes, éteindre le feu et laisser refroidir.

  6. Installer une grande passoire dans un autre grand chaudron. Verser le bouillon de légumes (avec les retailles dedans) dans le chaudron avec la passoire, de manière à filtrer le bouillon (les retailles resteront dans la passoire). Il est possible, si vous avez une grande quantité de bouillon et de retailles, de le faire en deux ou trois fois plutôt qu’une. Avant de mettre les retailles au compost, pressez-les avec vos mains pour en faire sortir tout le bouillon. Continuer jusqu’à ce que tout le bouillon ait été filtré.

  7. Si vous voulez saler votre bouillon, ajouter votre sel ici, au goût. Si vous préférez garder votre bouillon nature et saler les recettes au fur et à mesure, passer à l’étape suivante.

  8. À l’aide d’une louche, verser le bouillon filtré dans plusieurs bacs à glaçons et mettre au congélateur pour plusieurs heures, afin que le bouillon puisse bien figer (c’est en général plus long qu’avec des glaçons ordinaires). Si vous manquez de bacs à glaçons, placer le reste de votre bouillon dans un pot en verre au réfrigérateur et, lorsque les bacs à glaçons seront de nouveaux disponibles, congeler le reste du bouillon.

  9. Lorsque le bouillon est congelé en cubes, démouler les cubes et les ranger dans un sac de congélation au congélateur.


*En général, pour faire cuire du riz (par exemple), j’utilise au moins 2 cubes de bouillon de légumes nature, puis j’ajoute du sel à ma recette. Le bouillon peut être intégré dans de nombreuses recettes comme la cuisson de pâtes, riz ou quinoa (voir ce bol de la mer au quinoa ou ce bol Dragon), des soupes (voir ce potage à la citrouille ou ce bouillon asiatique réconfortant), des sauces, des chaudrées (voir celle de quinoa et maïs), des marinades (voir ce tempeh au curcuma) et plus encore!


Amusez-vous et bonne santé!



© Camille Poulin, tous droits réservés, 2017-2020