Salut!

Moi, c'est Camille!

Étudiante en naturopathie, je suis passionnée par la santé naturelle, la cuisine saine et végétale, le voyage, le yoga, la spiritualité... Ce blogue est le fruit de ce que j'ai envie de partager avec le monde pour une planète sereine :) 

Vous y trouverez plein de trucs pour être en santé dans votre corps (alimentation végétale non raffinée, sport, yoga) et dans votre tête (art, méditation, pensées positives...).

En espérant vous inspirer par mes recettes santé et plus encore!

Paix, amour et lumière!

☮ ❤ ☼ 

 

Suivez-moi sur Facebook & Instagram @monregalvegetal ou en cliquant ici! 
  • Facebook Social Icon
  • Grey Instagram Icon
Pour me joindre:
monregalvegetal@gmail.com

Prendre soin de soi au quotidien 

Publications récentes
Please reload

Rechercher des recettes par " tag" (catégorie)

Ma pharmacie naturelle de voyage : les incontournables

08/07/2018

 Lorsque l’on part en voyage, c’est souvent une grande joie, un moment pour soi, pour se détendre et profiter de la vie sans être stressé. Cependant, de petits imprévus peuvent parfois se présenter et jeter une ombre sur ce moment privilégié.

Piqûres de moustique ou autres insectes, coups de soleil, brûlures de méduse, blessures, coups de chaleur ou insolation, diarrhée du voyageur, indigestion, maux de cœur, otites… Les surprises sont parfois nombreuses! C’est pourquoi il est important de se constituer une trousse de soins adéquate afin d’être prêt en cas de petits bobos ou inconforts de voyage, et ainsi s’assurer de passer tout de même du bon temps!

 

Dans cet article, je vous mentionne mes incontournables naturels à apporter avec soi en voyage. Il n’est pas rare que j’utilise presque tous ces produits lors d’un séjour à l’étranger, et je ne regrette jamais de les avoir apportés avec moi. Vaut mieux prévenir que guérir, comme dit le proverbe… En étant bien équipés, vous aurez une meilleure tranquillité d’esprit et, surtout, vous vous porterez bien mieux si des inconvénients surviennent!

 

*Note : je ne reçois aucune compensation de compagnies quelconques pour les produits mentionnés ci-dessous. Je ne fais qu’en parler parce que je les adore et que j’ai la conviction qu’ils peuvent aider les gens à profiter d’une bonne santé!

 

 

Soins de la digestion

 

  • Le gingembre en capsules : Intéressant à avoir sur soi pour les maux de cœur (indigestion, etc.) ainsi que le mal des transports (avion ou bateau). Peut parfois être utile pour soulager les règles douloureuses (par son action anti-inflammatoire).

 

  • Le charbon activé en capsules : Indispensable pour les indigestions et les diarrhées/gastro du voyageur. Dès qu’on sent des gargouillements anormaux dans le ventre, on en prend à plusieurs reprises dans la journée. Le charbon activé possède un grand pouvoir de chélation, c’est-à-dire la capacité de capter des molécules environnantes pour les évacuer dans les selles. Il peut ainsi aider à évacuer rapidement les bactéries responsables des inconforts digestifs, faisant la différence entre une diarrhée qui dure plusieurs jours ou seulement des inconforts durant quelques heures.

 

  • Les probiotiques du voyageur : Je pense qu’il s’agit du produit #1 en termes d’importance dans ma trousse de voyage. Les probiotiques sont des suppléments de bonnes bactéries impliquées dans la santé intestinale (qui influence grandement notre système immunitaire). Il a été prouvé que les probiotiques de qualité (ceux vendus dans une capsule avec emballage entérique et contenant des souches spécifiques) aident grandement à prévenir/atténuer la diarrhée du voyageur [1] en renforçant l’immunité intestinale contre les bactéries pathogènes étrangères [2]. J’en ai pris tous les jours durant mon voyage de 3 mois et demi en Thaïlande et en Inde et je n’ai pas été malade une seule fois! Croyez-moi, 1 capsule le soir au coucher (avant, pendant et après le voyage) peut vous éviter plusieurs jours de regrets sur la toilette…

 

Les probiotiques doivent être réfrigérés la majeure partie du temps (c’est-à-dire que ce n’est pas grave s’ils ne le sont pas durant un déplacement, mais ils devraient l’être durant le séjour) pour assurer leur efficacité. Comme il y a en général toujours des frigos dans les endroits où l’on réside, ce n’est jamais un problème en soi (et si j’ai réussi à m’en sortir pendant des mois en Asie, vous le pouvez aussi!).

 

Pour plus de détails sur l’importance d’une bonne flore intestinale et des probiotiques, lisez mon article sur le microbiote intestinal.

 

 

Soins de la peau et/ou des oreilles, des yeux, de la bouche…

 

  • L’argent colloïdal (idéalement en spray): L’argent colloïdal est un puissant outil naturel à avoir dans sa pharmacie quotidienne. Il possède des propriétés antibactériennes et antiseptiques importantes, le rendant très utile pour désinfecter les plaies et coupures (en remplacement de l’alcool). Il peut aussi être utilisé dans les oreilles en cas d’otite du baigneur, dans les yeux en cas de conjonctivite… C’est un produit très polyvalent qui favorise la cicatrisation en plus de son effet désinfectant.

 

  • Huile essentielle de lavande aspic (biologique): Idéale à avoir avec soi en voyage, cette huile essentielle permet de soulager les problèmes topiques (de peau) comme les piqûres d’insectes et les brûlures de méduses (on ne sait jamais quand ça peut arriver). J’en ai mis rapidement 1 ou 2 gouttes sur la brûlure de méduse que j’ai eue au bras récemment et cela a grandement atténué la sensation d’élancement.

Attention cependant: la lavande aspic contient des cétones, un groupe chimique de molécules pouvant se lier aux gras et se rendre rapidement au cerveau en traversant la barrière hémato-encéphalique, pouvant provoquer des convulsions. Pour cette raison, il est très important de ne JAMAIS l'utiliser en interne (voie orale) et de ne pas appliquer cette huile aux femmes enceintes ou aux enfants de moins de 3 ans. Pour les enfants plus âgés, la précaution est requise et, s'il y a application, celle-ci doit se faire en quantité infime sur la zone à soigner. Contactez un aromathérapeute certifié en cas de doute.

 

  •  La crème régénérante Hani de Zorah: Cette crème est un véritable petit bijou dont je ne saurais me passer l’été. Extrêmement régénérante, elle est québécoise et constituée à base d’huile d’argan ainsi que d’une plante similaire à l’aloès permettant la cicatrisation. Elle favorise la guérison et le rétablissement rapide des coups de soleil, des brûlures (méduses ou cuisine) et des blessures, coupures, etc. Je l’applique tous les jours (pure ou combinée avec de la vitamine E et de l’huile d’argan) après une exposition au soleil, et je l’utilise dès que j’ai une blessure ou une brûlure; elle augmente de manière impressionnante le temps de régénération!

 

  • Vitamine E liquide: Favorise la régénération et la cicatrisation de la peau. Combinée avec Hani et de l’huile d’argan, elle donne des résultats sublimes!

 

  • Huile d’argan biologique: Favorise la régénération et la cicatrisation de la peau de par ses composants actifs et sa haute teneur en vitamine E et autres nutriments. L’huile d’argan permet d’hydrater la peau, mais aussi les cheveux abîmés par le soleil et la mer (on peut s’en faire un masque sur les pointes et le cuir chevelu une fois par semaine, puis laisser reposer 1h et se laver les cheveux). Combinée avec Hani et de la vitamine E, elle donne des résultats impressionnants! Mes coups de soleil ne paraissent plus après une journée, et même ma brûlure de méduse a presque disparu en une nuit grâce à ce cocktail de bonnes huiles pour la peau!

 

  • Gel d’aloès : L’aloès est une plante depuis longtemps connue pour ses propriétés régénérantes et cicatrisantes. J’adore particulièrement le gel d’aloès pur de Zayat Aroma, dont la texture onctueuse permet une application facile. Le gel d’aloès est, tout comme Hani, utile en cas de coups de soleil, blessures, brûlures, coupures, gerçures ou même pour hydrater la peau sèche en permettant une bonne régénération de l’épiderme.

 

  • Protection solaire incontournable : les crèmes solaires naturelles à base d’oxyde de zinc. Il est important de protéger sa peau lors d’expositions prolongées au soleil afin d’éviter les dommages causés par les rayons UV (rides et vieillissement prématuré de la peau (photo-vieillissement) [3], coups de soleil, cancer de la peau). Cependant, il est encore plus important d’opter pour des crèmes solaires saines, ce que peu de gens savent ou font.

 

Saviez-vous que les crèmes solaires traditionnelles sont non seulement bourrées de produits chimiques et de perturbateurs endocriniens [4] néfastes pour la santé [5],[6],[7],[8], mais qu’en plus, les ingrédients et nano-particules qu’elles contiennent nuisent énormément à la vie marine en détruisant les coraux [9],[10] et en perturbant/tuant les animaux marins [11]? Plusieurs études démontrent les impacts négatifs de la crème solaire non-naturelle sur la vie aquatique [12], au point où Hawaii a même apposé une loi pour bannir ces crèmes solaires [13] et protéger les récifs de coraux [14].

 

C’est pourquoi il est très important d’opter pour une protection naturelle à base d’oxyde de zinc, qui protège aussi efficacement sans nuire à la santé ou à l’environnement. Il est normal que ce type de crème, qui ne pénètre pas dans la peau (contrairement aux crèmes synthétiques chimiques), laisse un fini plus blanc, mais on s’habitue et, pour moi, les bénéfices dépassent largement ce léger inconvénient.

 

En général, les crèmes naturelles proposées offrent un FPS de 30, ce qui est nettement suffisant, même pour les peaux hypersensibles comme la mienne. En effet, selon plusieurs études, il n’existe aucune différence significative entre un FPS de 30 et un plus élevé (40, 50 ou 60). En termes de durée d’exposition, le FPS15 protège contre 93% des UVB et le FPS30 protège contre 97% des rayons solaires, tandis que les FPS40, 50 ou 60 le font à 98% [15],[16] (1% de différence) tout en donnant un faux sentiment de sécurité [17].

 

En gros, les crèmes solaires à FPS élevé, ce n’est que du marketing pour vous faire payer plus cher sans vous protéger davantage. Les gens qui utilisent des crèmes solaires à haut FPS ont d’ailleurs plus tendance à attraper des coups de soleil et le cancer de la peau [18], car ils remettent moins souvent de la crème en pensant qu’ils peuvent s’exposer plus longtemps (ce qui est faux)! N’hésitez donc pas à utiliser une crème FPS30 de qualité et en remettre en cas de sudation importante ou de longue baignade.

 

De bonnes compagnies de crèmes solaires québécoises sont disponibles sur le marché, ma préférée étant personnellement Green Beaver (qui s’étend très bien comparée à d’autres).

 

 

Pour les piqûres de moustique :

 

  • Prévenir : Dans la même ligne de pensées que pour la crème solaire, il est important de se protéger des piqûres de moustiques qui, au-delà de leur inconfort, peuvent apporter des maladies comme la malaria (surtout lors de voyages dans des destinations à risque comme l’Asie, l’Amérique du Sud ou l’Afrique). Cependant, je n’utilise et ne conseille pas de chasses-moustiques commerciaux à base de DEET, un puissant agent anti-moustiques dangereux pour la santé [19],[20],[21] et toxique pour le système nerveux [22], avec des effets similaires aux pesticides sur l’organisme [23].

  • Pour repousser les moustiques, il existe des alternatives naturelles à base d’huiles essentielles comme l’eucalyptus citronné, la citronnelle, la lavande, etc. Il est possible de se faire des mélanges soi-même ou d’en acheter déjà préparés (j’aime bien le mélange d’huiles essentielles Moustikair de Zayat à mélanger à de l’eau pour former un spray, ou tout chasse-moustique naturel à base d’huiles essentielles).

 

  • Soulager : lavande aspic appliquée directement sur les piqûres ou diluée dans de l’huile d’argan (comme mentionné ci-haut dans les soins pour la peau).

 

Soins de la gorge

 

  • Argent colloïdal en spray (10 PPM pour usage interne) : Tout comme pour les soins de la peau, l’argent colloïdal peut être utilisé pour stopper les maux de gorge (causés par des microorganismes, pas par le froid) évoluant vers un rhume grâce à son action antiseptique puissante [24]. Il est d’ailleurs de plus en plus mis de l’avant pour soigner certaines infections parce que, contrairement aux antibiotiques, il n’entraîne pas de résistance bactérienne [25]. À utiliser de façon modérée; par exemple, en cas de mal de gorge, faire 2 sprays dans le fond de la bouche quelques fois dans la journée.

 

  • Drastix : Cette teinture-mère de Clef des Champs est biologique et constituée de plantes idéales pour lutter contre les débuts de rhumes et maux de gorge. Elle contient de l’échinacée (pour stimuler le système immunitaire) et de l’hydraste, pour son effet antiseptique. Elle est toujours pratique si on commence à avoir un petit mal de gorge pour éviter que ça ne dégénère!

 

  • Pastilles naturelles pour la gorge : Dans la même lignée d’idée, il peut être intéressant d’apporter avec soi des pastilles naturelles sans sucre (très important, car le sucre nourrit les mauvaises bactéries) aux huiles essentielles en cas de mal de gorge afin d’éviter que celui-ci ne s’éternise.

 

Pour un soutien émotionnel

 

  • Bach Rescue (en gouttes ou, mieux, en spray): Ce mélange de fleurs de Bach est conçu pour les moments de stress, d’anxiété ou de panique. Il est toujours pratique d’en avoir sur soi pour se calmer lors d’un imprévu en voyage (vol en avion, accident, blessure, crise de panique, etc.).

 

Autres

 

  • Huile essentielle de tea tree (biologique): Le tea tree est un intéressant désinfectant et antifongique naturel. J’aime bien traîner une bouteille avec moi si je vais dans des hôtels ou des milieux dont je ne connais pas l’état sanitaire. Il peut être utilisé pour désinfecter des surfaces, traiter des verres plantaires, en spray dans les chaussures et sandales puantes ou dans les draps d’hôtel, etc.

 

  • Électrolytes en gouttes (ConcenTrace) : Cette petite bouteille d’électrolytes naturels est intéressante à transporter avec soi pour éviter la déshydratation et la perte d’électrolytes trop importante en cas de grande chaleur. Elle permet d’atténuer les risques d’insolation (mais il faut évidemment faire attention à l’exposition solaire, mettre de la crème solaire naturelle et boire beaucoup d’eau). Il suffit d’en mettre quelques gouttes dans notre bouteille d’eau et hop, le tour est joué!

 

  • L’astaxanthine : Pas essentiel, mais constitue un supplément intéressant pour les voyages au soleil. L’astaxanthine est un fort antioxydant de la famille des caroténoïdes, dérivé des algues. Il permet de protéger la peau et les yeux du soleil, améliore le teint et facilite le bronzage (plutôt que les coups de soleil) ainsi que la durée de celui-ci. Idéal pour les peaux fragiles. J’ai commencé à en prendre en mars en prévision de l’été et je continue tous les jours en voyage pour protéger ma peau du stress oxydatif causé par les rayons solaires.

 

Voilà, j’espère que cet article vous aura inspiré à constituer votre propre pharmacie naturelle à emporter en voyage! Et vous, avez-vous des produits chouchous que je n’ai pas mentionnés et qui vous accompagnent sur le globe? Laissez-moi savoir dans les commentaires ci-dessous et n’hésitez pas à partager cet article!

 

Sources:

 

[1] MCFARLAND, V.L. “Meta-analysis of probiotics for the prevention of traveler's diarrhea”, Travel Med. Infect. Dis. [en ligne sur PubMed], mars 2007, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17298915

 

[2] BIO-K +. « Protéger ses intestins avant, pendant et après un voyage », décembre 2017, https://www.biokplus.com/blog/fr_CA/sante-intestinale/proteger-ses-intestins-avant-pendant-apres-un-voyage/

 

[3] VOGEL, Lauren. “Canadians confused and conflicted over sun protection products”, CMAJ [en ligne sur PubMed], août 2010, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2917955/

 

[4] Idem 3 (VOGEL)

 

[5] ANNMARIE GIANNI SKINCARE. “7 Chemicals in Sunscreens and How They Affect Your Health”, https://www.annmariegianni.com/chemicals-in-sunscreen/

 

[6] RUSZKIEWICZ, J.A. et coll. “Neurotoxic effect of active ingredients in sunscreen products, a contemporary review”, Toxicology Reports [en ligne sur PubMed], 2017,

 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5615097/

 

[7] BENS, G. “Sunscreens”, Advanced Expert Medical Biology [en ligne sur PubMed], 2014, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25207381

 

[8] DINARDO, J.C. et DOWNS, C.A. “Dermatological and environmental toxicological impact of the sunscreen ingredient oxybenzone/benzophenone-3”, Journal of Cosmetic Dermatology [en ligne sur PubMed], février 2018, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29086472

 

[9]  ALERT DIVER. “Sunscreen Pollution”, http://www.alertdiver.com/Sunscreen-Pollution

 

[10] CUTIS. “The Effects of Sunscreens on Marine Environments”, 2017, https://www.mdedge.com/cutis/article/153271/nonmelanoma-skin-cancer/effects-sunscreen-marine-environments

 

[11] NATIONAL GEOGRAPHIC. “Do Sunscreens’ Tiny Particles Harm Ocean Life in Big Ways?”, https://news.nationalgeographic.com/2015/05/150514-sunscreen-nanoparticle-nanotechnology-oceans-marine-beach-boat-toxic/

 

[12] SCMP. “Your Sunscreen Could Be Killing Marine Life, a hong Kong Study Says”, https://www.scmp.com/news/hong-kong/health-environment/article/2128159/your-sunscreen-may-be-killing-marine-life-hong

 

[13] INDEPENDANT JOURNAL. “Hawaii to Ban Sunscreen Products Linked to Coral reef Damages”, mai 2018, https://www.independent.co.uk/news/world/americas/hawaii-sunscreen-ban-illegal-coral-reef-death-damage-cream-lotion-oxybenzone-octinoxate-a8336281.html

 

[14] THE GUARDIAN JOURNAL. “Hawaii Becomes First US State to Ban Sunscreens Harmful to Coral Reefs”, https://www.theguardian.com/travel/2018/may/03/hawaii-becomes-first-us-state-to-ban-sunscreens-harmful-to-coral-reefs

 

[15] https://www.reddit.com/r/SkincareAddiction/comments/5399rt/sun_care_lets_talk_about_sunscreen/

 

[16] https://www.skincancer.org/prevention/sun-protection/sunscreen/sunscreens-explained

 

[17] Idem 3 (VOGEL)

 

[18] LATHA, M.S. et coll. “Sunscreening Agents: A Review”, J. Clin. Aesthetic Dermatology [en ligne sur PubMed], janvier 2013, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3543289/

 

[19] https://osanabar.com/toxic-insect-repellents/

 

[20] DR. MERCOLA. « Mosquito Sprays », https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2013/09/25/mosquito-spray.aspx

 

[21] ANDREWS, D. et coll. “Environmental Working Group’s Guide to Bug Repellents”, juillet 2013, http://static.ewg.org/reports/2013/bug_repellents/2013_EWGs_Guide_to_Bug_Repellents.pdf

 

[22] NATURAL NEWS. “Insect Repellant DEET is Toxic to Brain Cells”, 2009, https://www.naturalnews.com/026982_DEET_insect_repellent_insect_repellents.html

 

[23] CONSOGLOBE. « Les anti-moustiques au DEET aussi dangereux que des pesticides? », juillet 2014, https://www.consoglobe.com/nombreux-anti-moustiques-dangereux-pesticides-cg

 

[24] https://draxe.com/colloidal-silver-benefits/

 

[25] http://undergroundhealthreporter.com/colloidal-silver/

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Archives