Salut!

Moi, c'est Camille!

Étudiante en naturopathie, je suis passionnée par la santé naturelle, la cuisine saine et végétale, le voyage, le yoga, la spiritualité... Ce blogue est le fruit de ce que j'ai envie de partager avec le monde pour une planète sereine :) 

Vous y trouverez plein de trucs pour être en santé dans votre corps (alimentation végétale non raffinée, sport, yoga) et dans votre tête (art, méditation, pensées positives...).

En espérant vous inspirer par mes recettes santé et plus encore!

Paix, amour et lumière!

☮ ❤ ☼ 

 

Suivez-moi sur Facebook & Instagram @monregalvegetal ou en cliquant ici! 
  • Facebook Social Icon
  • Grey Instagram Icon
Pour me joindre:
monregalvegetal@gmail.com

Prendre soin de soi au quotidien 

Publications récentes
Please reload

Rechercher des recettes par " tag" (catégorie)

Le meilleur dhal indien aux lentilles corail, lait de coco & patates douces sur riz brun {Végane, sans gluten, option sans grains (céréales)}

17/06/2017

 

J’adore la nourriture indienne. Quand je suis allée en Inde durant deux mois l’automne dernier, j’étais littéralement au paradis : il y a énormément de recettes végétariennes (plus de 60% de la population est végétarienne) et il est facile de trouver (lorsqu’on est un peu renseigné) des recettes qui sont traditionnellement végétaliennes, comme les Chana masala, les Aloo Gobi, les dhal fry (et tout autre type de dhal du même genre, fait avec des lentilles), les Aloo Mutter et plus encore… Entre ces plats succulents (servis avec du riz et du pain naan) et les thalis (plateaux repas faits de plusieurs petites bouchées), je me régalais!

 

Inutile de préciser que j’aime beaucoup faire des repas indiens à la maison, mais moins épicés et surtout adaptés avec une touche occidentale. Par exemple, les Indiens utilisent très peu de lait de coco dans leurs currys, leur préférant de l’eau (moins chère). Il n’y a également pas vraiment de patates douces dans ces recettes, mais j’adore l’aspect crémeux et sucré qu’elles confèrent aux dhals. En fait, les currys indiens sont riches en oignons, en tomates, en épices et en légumes locaux de style chou-fleur ainsi qu’en légumineuses (comme les fameux chana (pois chiches) ou les lentilles coupées (dhal).

 

Mon voyage m’a permis de ramener avec moi de précieuses idées : avant, lorsque j’essayais de faire des dhals, ils goûtaient fades. En voyant la quantité d’oignons, d’ail et d’épices qu’ils ajoutaient à leurs repas, j’ai compris que j’étais beaucoup trop radine sur les aliments qui donnent au mijoté toute sa saveur et j’ai considérablement augmenté ma quantité de ces ingrédients, ce qui s’est tout de suite traduit par un résultat beaucoup plus savoureux. J’ai également compris que je devais intégrer des tomates pour parvenir à ce goût typique, les tomates étant très présentes dans les recettes dont je raffolais tant. Ainsi, avec une inspiration évidemment indienne et une touche occidentale (lait de coco, patates douces, olives), j’en suis venue à trouver une recette délicieuse qui a su charmer même les carnivores les plus endurcis :).

 

J’espère que vous aimerez ma recette savoureuse et facile à réaliser! Elle est géniale pour les saisons froides et se prépare bien à la mijoteuse, ce qui est pratique quand on désire un repas prêt le soir quand on arrive du travail. J'en prépare une grande quantité d'un coup pour pouvoir en congeler et en avoir lorsque j'ai moins le temps de cuisiner, mais n'hésitez pas à diviser la recette en 2 si cela vous convient mieux!

Si elle vous plaît, essayez aussi mon délicieux curry de chou-fleur!

 

Sur ce, bon appétit!

 

Le meilleur dhal indien aux lentilles corail, lait de coco & patates douces sur riz brun

Temps : 1h

 

Ingrédients (pour 8 portions) :

  • 1 grosse patate douce (ou 2 moyennes) d'environ 500 ou 550 g

  • 3 carottes

  • 1 ½ tasse (300 g) de lentilles corail bio coupées en deux (pas entières; split lentils en anglais) bien rincées à la passoire (jusqu’à ce que l’eau ne soit plus blanche) et trempées 4 à 6h pour une meilleure assimilation et élimination des facteurs anti-nutritionnels

  • 2 conserves de 400 ml de lait de coco supérieur bio (aussi appelé médium ou premium; j'utilise la marque Cha's Organic. Ne pas prendre de la crème de coco ou encore du lait de coco light (trop liquide) ou extra supérieur (trop gras). Je parle ici du lait de coco épais en conserve et non du lait de coco très liquide en pinte qu’on utilise pour les smoothies et qui ressemble au lait d’amande).

  • 1 conserve de 800 ml de tomates en dés non salées

  • 1 tasse (140 g) d’olives noires Kalamata dénoyautées

  • 3 gousses d’ail

  • 1 oignon rouge

  • 1½ tasse (375 ml) d'eau (car le mélange épaissit en cuisant)

  • 1 filet d’huile d’olive bio vierge de première pression à froid

  • 6 feuilles de laurier (ou feuilles de cari) sèches

  • 3 pincées de sel de mer

  • ½ c. à thé de poivre

  • 2 c. à thé de cumin en poudre bio

  • 2 c. à table de curcuma en poudre bio

  • 1 c. à table de gingembre en poudre bio

  • 7 c. à table de mélange d’épices cari masala (curry masala) bio* 

  • ½ c. à thé de paprika en poudre bio

*Je prends celui de la marque Cha’s Organic. Il s’agit d’un mélange de coriandre, curcuma, cumin, cannelle, gingembre, cardamome et noix de muscade. Cependant, d’autres mélanges d’épices indiennes similaires peuvent aussi faire l’affaire, comme le Garam masala. Quand j’étais en France, j’ai fait deux fois la recette avec un mélange d’épices bio « Curry indien » (coriandre, fenugrec, curcuma, cumin, poivre noir, cannelle) de la marque Masalchi et c’était délicieux.

 

À servir avec :

  • Du riz basmati brun bio ou un mélange de riz complet sauvage bio : 3 tasses (600 g, car 1 tasse = 200 g) de riz sec (1/2 tasse de riz sec = 1 tasse de riz cuit. Pour 8 portions, on veut environ 6 tasses de riz cuit, donc 3 tasses de riz sec, idéalement prétrempé au moins 6h pour qu’il soit plus digeste et moins riche en facteurs anti-nutritionnels ainsi qu’il cuise plus vite).

  • Une poignée de bébé épinards frais par bol

  • Un peu de jus de citron sur le dessus (rehausse les saveurs)

  • Du pain naan (pain indien traditionnel) sans œufs ni produits laitiers

*Pour une option sans céréales (grains), servir sur un lit de verdures.

 

Méthode :

 

Pour le dhal :

 

Il existe trois manières de faire cette recette : à la mijoteuse, dans un chaudron en fonte dans le four ou dans un grand chaudron (ou une grande casserole en acier inox) sur le poêle. Dans les trois cas, commencer par mettre tous les ingrédients dans la mijoteuse ou le chaudron en suivant les étapes ci-dessous :

  1. Peler la patate douce et la découper en petits cubes d’environ 2 cm (plus ils seront gros, plus ils seront lents à cuire). L’ajouter au pot.

  2. Faire la même chose pour les carottes. Les ajouter au pot.

  3. Broyer les gousses d’ail et les ajouter au pot.

  4. Couper l’oignon en petits morceaux et l’ajouter au pot.

  5. Couper les olives noires en deux et les ajouter avec le reste.

  6. Ajouter tous les autres ingrédients et brasser avec une cuillère de bois.

Pour la mijoteuse : Mettre tous les ingrédients dans la mijoteuse et cuire à Low durant 4h ou à High durant 2h (dépendamment du temps désiré pour la cuisson). La recette est prête lorsque les patates douces sont cuites.

 

Pour le four : Préchauffer le four à 375F et cuire dans un chaudron en fonte entre 40 minutes et 1h (vérifier de temps en temps si le dhal est prêt en insérant une fourchette dans une patate douce ou tout simplement en goûtant les légumes pour voir s’ils sont tendres).

 

Pour le poêle (électrique) : Choisir un chaudron ou une grande casserole en acier inoxydable. Cuire le dhal à feu moyen jusqu’à ce que les patates douces soient bien cuites, c’est-à-dire qu’une fourchette passe au travers sans difficulté. Cela prend en moyenne entre 30 et 40 minutes. Vous pouvez légèrement augmenter ou baisser le feu si vous voyez que le dhal ne cuit pas assez ou cuit trop. Brasser de temps en temps avec une cuillère de bois pour que le tout ne colle pas au fond.

 

Pour le riz :

 

Comme mentionné plus haut, je fais toujours prétremper mon riz 6h parce qu’il cuit beaucoup plus vite. Vous pouvez faire cuire votre riz selon la description de l’emballage, mais voici ma technique :

 

  1. Dans un grand chaudron, mettre 1 à 2 c. à table d’huile de coco et la faire fondre à feu doux.

  2. Ajouter le riz égoutté et le brasser pour qu’il soit enrobé d’huile (cela va l’empêcher de coller au fond).

  3. Ajouter la même quantité d’eau que de riz (ici 4 tasses) ainsi que deux pincées de sel de mer et mettre le rond à feu élevé jusqu’à ce que l’eau bouille.

  4. Lorsque l’eau bout, éteindre le rond (qui demeure chaud) et mettre le couvercle sur le chaudron. Mettre la minuterie vingt minutes. Par un procédé d’évaporation stoppé par le couvercle, le riz va absorber l’eau et cuire. Après vingt minutes, on peut ôter le couvercle pour vérifier la cuisson du riz. S’il reste de l’eau, je l’enlève en l’égouttant. Si le riz n’a pas assez cuit (parce que par exemple vous avez laissé l’eau bouillir trop longtemps et qu’il n’en restait plus assez dans le chaudron), je rajoute un peu d’eau, je rallume le rond à feu doux et je remets le couvercle, ce qui permet au riz d’absorber le restant d’eau dont il a besoin.

 

Pour l’assemblage :

  1. Dans de beaux bols, mettre le riz au fond, puis recouvrir d’un peu de dhal. Ajouter des épinards frais, puis mettre du dhal par-dessus (cela va leur permettre de légèrement ramollir). Ajouter quelques gouttes de jus de citron pour rehausser le goût, puis déguster tel quel ou avec un bon pain naan :) 

Vous avez aimé cette recette? Essayez mon délicieux curry de chou-fleur!

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Archives