Salut!

Moi, c'est Camille!

Étudiante en naturopathie, je suis passionnée par la santé naturelle, la cuisine saine et végétale, le voyage, le yoga, la spiritualité... Ce blogue est le fruit de ce que j'ai envie de partager avec le monde pour une planète sereine :) 

Vous y trouverez plein de trucs pour être en santé dans votre corps (alimentation végétale non raffinée, sport, yoga) et dans votre tête (art, méditation, pensées positives...).

En espérant vous inspirer par mes recettes santé et plus encore!

Paix, amour et lumière!

☮ ❤ ☼ 

 

Suivez-moi sur Facebook & Instagram @monregalvegetal ou en cliquant ici! 
  • Facebook Social Icon
  • Grey Instagram Icon
Pour me joindre:
monregalvegetal@gmail.com

Prendre soin de soi au quotidien 

Publications récentes
Please reload

Rechercher des recettes par " tag" (catégorie)

Chaudrée réconfortante de maïs, quinoa, patates & origan {Végane, sans gluten}

04/09/2017

 

Je CA-PO-TE sur le maïs. Cependant, cette année, j’ai pris la ferme décision de ne plus consommer de cette délicieuse céréale en épi à moins qu’elle ne soit biologique (ce qui, dans les petits kiosques au Québec, est souvent assez rare).

 

 Pourquoi? Parce que le maïs non biologique, en plus d’être presque automatiquement un OGM (organisme génétiquement modifié), est cultivé avec un pesticide très commun, nommé l’atrazine, qui aurait un impact important sur la fertilité masculine en réduisant le nombre et la mobilité des spermatozoïdes [1]. Ce pesticide a d’ailleurs été interdit en Europe depuis plus de dix ans [2].

 

 Des observations inquiétantes ont été effectuées sur des populations de grenouilles vivant dans l’eau contaminée près des champs de maïs, résultant en une féminisation des grenouilles mâles (niveaux de testostérone très bas, habitudes de reproduction supprimées, spermatogénèse (production de sperme) et fertilité diminuées) [3]. Or, au Québec, l’atrazine est l’un des pesticides les plus détectés dans les eaux de surface : plus de 98% des échantillons recueillis par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques dans les rivières des milieux où la culture du maïs est dominante contiennent de l’atrazine [4]. Ce pesticide pourrait également augmenter les risques de cancer et agir comme un perturbateur endocrinien chez l’humain, ce qui pertuberait notamment les fonctions de croissance et de reproduction [5].

 

Vous comprendrez donc que lorsque j’ai eu accès à du maïs biologique cet été, j’en ai profité à fond. C’est ce qui s’est produit lorsque La Shop à légumes, les producteurs de mon panier d’été bio, ont eu une belle quantité d’épis la semaine dernière; je leur ai acheté tous leurs maïs non réservés, ce qui m’a donné près de 40 beaux épis dorés sans pesticides que je me suis empressée de faire cuire pour les congeler et me faire des réserves. Cependant, je ne pouvais m’empêcher de cuisiner une recette qui rendrait hommage à mon amour du maïs et, les journées fraîches de l’automne se pointant le bout du nez, j’ai eu l’idée de faire une soupe chaudrée de maïs chaude et réconfortante.

 

Pour ajouter des protéines au repas, j’ai pensé à y intégrer un grain et celui qui convenait le mieux était évidemment le quinoa. J’ai par la suite pensé à ajouter des patates (ah, le réconfort des féculents!), quelques légumes et surtout, les épices et herbes qui donneraient à cette chaudrée une saveur magique : l’origan, le persil et le laurier.

 

À la fois crémeuse et savoureuse (grâce au fin mélange de bouillon de légumes maison et de lait végétal), chaude et nourrissante (grâce aux patates et au quinoa) avec un petit goût sucré (grâce au maïs), cette recette est juste un incroyable incontournable pour l’automne. J’en ai mangé 3 jours d’affilée sans même me lasser, et je sais que j’en referai encore dans les prochaines semaines tant je l’ai adorée.

 

Évidemment, si vous n’avez pas accès à du maïs biologique pour des raisons économiques ou autres, vous pourriez utiliser du maïs ordinaire. Je préfère utiliser du maïs en épi que je fais cuire puis que je tranche par la suite (les grains sont moins durs que ceux en conserve, ce qui donne une texture plus crémeuse), mais vous pourriez à la limite utiliser du maïs en conserve si c’est ce que vous avez sous la main.

J’espère que vous adorerez autant que moi cette recette nutritive et réconfortante! N’hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, à partager la recette sur les réseaux sociaux et à m’envoyer vos photos sur la page Facebook ou sur Instagram avec le hashtag #monregalvegetal pour me montrer vos créations!

 

 

Chaudrée réconfortante de maïs, quinoa, patates & origan

 

Temps : 1h

 

Ingrédients (pour environ 6 portions) :

  • 3 c. à table d’huile d’olive bio de première pression à froid

  • 2 gros oignons blancs

  • 3 à 4 gousses d’ail broyées

  • 2 ½ tasses (625 ml) de bouillon de légumes du commerce (ou l'eau + 4 cubes de bouillon maison congelé). 

  • 3 tasses (750 ml) de lait végétal bio maison nature (ou lait de soya/amandes commercial), non sucré

  • ½ tasse (90 g) de quinoa germé (ou de quinoa prétrempé 4 à 6h; cela provient d’environ ¼ tasse (50 g) de quinoa sec et donnera environ 1 tasse de quinoa cuit).

  • 2 tasses (400 g) de patates en cubes (idéalement avec la pelure pour plus de minéraux)

  • 3 ½ tasse (730 g) de grains de maïs bio (j’utilise habituellement les grains d’épis de maïs que je fais cuire avant de trancher les grains avec un couteau).

  • ¾ tasse (120 g) de poivron OU de carotte en dés

  • ¼ tasse (15 g) de persil frais haché

  • 3 à 4 feuilles de laurier sèches

  • 2 ½ c. à table de feuilles d’origan bio sèches (en petits morceaux)

  • 2 c. à thé de de sel de mer

  • Poivre, au goût (plusieurs tours de moulin)

 

 

Méthode:

 

  1. La première étape de cette recette est de faire germer son quinoa un ou deux jours d’avance (cliquer ici pour la méthode). Si vous n’avez pas eu le temps ou que vous n’y avez pas pensé, essayez au moins de faire tremper ¼ tasse de quinoa dans de l’eau durant 4 à 6h (il cuira beaucoup plus vite et aura déjà absorbé son poids en eau; si vous ne le faites pas tremper, il se peut que la quantité de liquide (bouillon de légumes ou lait végétal) dans la chaudrée doive être légèrement augmentée (1/4 tasse de plus) pour compenser).

  2. Si vous utilisez du maïs en épi, vous devez d’abord l’éplucher, puis le faire cuire une dizaine de minutes dans un chaudron avec un fond d’eau bouillante (la vapeur fera cuire les maïs). Vous pouvez par la suite trancher les grains à l’aide d’un grand couteau de cuisine et les réserver dans un bol.

  3. Préparer vos ingrédients en coupant les patates, les poivrons (ou les carottes) et le persil frais. Réserver.

  4. Couper les oignons en petits morceaux et broyer l’ail à l’aide d’un presse-ail. Les mettre dans une grande cocotte (chaudron) en fonte (vous pourriez aussi utiliser un chaudron en acier inoxydable) avec l’huile d’olive, puis faire cuire quelques minutes à feu moyen, en brassant avec une cuillère de bois, jusqu’à ce que les oignons deviennent caramélisés (attention à ne pas les brûler) et qu’un délicieux arôme se dégage.

  5. Ajouter tous les ingrédients, en commençant par le bouillon de légumes et le lait végétal, puis les patates, le quinoa, les légumes, le maïs et les épices (sel, poivre, feuilles de laurier, persil, origan séché).

  6. Porter le rond à feu élevé et attendre que le liquide bouille. Lorsqu’il commence à bouillir, couvrir le chaudron et diminuer le feu au minimum. Laisser mijoter à feu doux durant environ 22 minutes. Comme le maïs est déjà cuit et que le quinoa a été prétrempé, la chose la plus longue à cuire dans la recette est les patates. Ce sont elles qu’il faut vérifier pour s’assurer que la cuisson est adéquate.

  7. Lorsque les patates sont cuites, retirer le chaudron du feu et servir dans un beau bol.

  8. Se régaler de cette soupe chaude et réconfortante 😊

 

* Vous pourriez également faire cette recette à la mijoteuse, en faisant cuire le tout à feu doux durant 2h.

 

 

 

[1] POLIQUIN, Carole et ISITAN, Isaac. Homo Toxicus [film reportage], 2008, Québec, Les productions ISCA Inc.

 

[2] https://equiterre.org/solution/lumiere-sur-3-pesticides-tres-utilises-neonicotinoides-atrazine-pyrethroides

 

[3] TYRONE, B.H., KHOURY, V. et coll. “Atrazine induces complete feminization and chemical castration in male African clawed frogs (Xenopus laevis)”, PNAS [En ligne sur Pud Med], mars 2010,  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2842049/

 

[4] https://equiterre.org/news/signez-pour-bannir-latrazine-lun-des-pesticides-les-plus-nocifs-au-canada

 

[5] Idem 4

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Archives
Please reload

© Camille Poulin, tous droits réservés, 2017-2020