Salut!

Moi, c'est Camille!

Naturopathe diplômée de l'IESN (2015-2020), je suis passionnée par la santé naturelle, la cuisine saine et végétale, la phytothérapie, le yoga, la spiritualité... Ce blogue est le fruit de ce que j'ai envie de partager avec le monde pour une planète sereine :) 

Vous y trouverez plein de trucs pour être en santé dans votre corps (alimentation végétale non raffinée, sport, yoga) et dans votre tête (art, méditation, pensées positives...).

En espérant vous inspirer par mes recettes santé et plus encore!

Paix, amour et lumière!

☮ ❤ ☼ 

Suivez-moi sur Facebook & Instagram @monregalvegetal ou en cliquant ici! 
  • Facebook Social Icon
  • Grey Instagram Icon
Pour me joindre:
monregalvegetal@gmail.com

Prendre soin de soi au quotidien 

Publications récentes
Rechercher des recettes par " tag" (catégorie)
Archives

La germination de base (en germoir): les bénéfices + comment en faire à la maison


Vous avez probablement tous déjà mangé ou cuisiné des légumineuses, les achetant en conserve ou encore les faisant cuire vous-mêmes. Pourtant, de plus en plus, on entend parler d’une nouvelle façon de préparer ces protéines végétales de manière à optimiser leur potentiel nutritif : il s’agit de la germination.


Autrefois, il était d’usage de faire tremper et germer ses légumineuses et même ses céréales, noix ou graines. Des références à la germination sont par exemple retrouvées dans la Bible, écrite il y a plusieurs siècles. Nos ancêtres avaient découvert que lorsqu’ils ramenaient les graines à la vie avant de les manger, ils éprouvaient moins d’inconforts digestifs, et ce n’est pas pour rien : les protéines végétales contiennent des facteurs anti-nutritionnels qui sont majoritairement éliminés lors de la germination.


Qu’est-ce que la germination? C’est le fait d’éveiller le potentiel de vie qui sommeille en chaque semence pour bénéficier de ses propriétés. Il existe une grande variété de graines que l’on peut faire germer, et c’est ce qui rend l’alimentation végétale si variée et délicieuse en plus d’être saine!


Dans cet article, vous apprendrez notamment ce que vous pouvez faire germer, quels sont les bénéfices de la germination et surtout, comment intégrer cette pratique simple et extraordinaire dans votre quotidien!


*Il est à noter que, dans cet article, je ne parlerai pas des pousses sur terreau (pousses de tournesol, pousses de « soya » qui sont en fait des haricots Mungo très germés, pousses de sarrasin, etc.) qui nécessitent plus d’équipement (comme des terreaux emplis de terre). Les graines de tournesol et de sarrasin complètes, en écales, ne peuvent pas être faites dans un germoir et nécessitent la pousse sur terreau, donc n’essayez pas de les faire pousser dans votre germoir car vous allez être déçus (les graines, sans les nutriments de la terre, vont à peine pousser et le petit germe demeurera dans la cosse, rendant le tout impossible à mâcher)*



Les différentes catégories de graines à germer


Les petites pousses (graines mucilagineuses)


Cette catégorie de graines est celle qui forme les petits « tapis » de pousses blanches aux extrémités vertes. Elles sont aussi très intéressantes à faire pousser sur terreau, donnant alors des pousses plus longues et fournies. On les consomme surtout pour :


  • Leur richesse en chlorophylle, un pigment vert alcalinisant et antioxydant

  • Leur richesse en vitamines, minéraux et oligo-éléments

  • Leur fraîcheur et leur vitalité

  • Leurs fibres


Elles sont surtout utilisées comme « salade »:


  • Dans les sandwichs

  • Dans les salades de légumes et autres


Les graines qui entrent dans cette catégorie sont :


  • La luzerne (la plus connue; goût frais et neutre agréable)

  • Le trèfle rouge (goût légèrement sucré très agréable, ressemble à la luzerne)

  • Le radis (goût fort comme un radis, mais plus jeune et donc plus doux)

  • Le brocoli (qui goûte exactement comme le légume, mais contient davantage de nutriments comme le sulforaphane et l'indole-3-carbinol, des molécules anti-cancer)

  • La moutarde (goût légèrement piquant)

  • Le cresson (plus gluant et difficile à faire pousser)

  • Le canola

  • Le fenugrec

  • Des pousses moins communes comme les pousses de basilic, de maïs d’échalote ou de betterave

Les sources de protéines


Ce sont les graines à germer comme les légumineuses et les céréales. Elles constituent des sources de protéines et sont pareilles à des légumineuses en conserve, mais avec une valeur nutritive décuplée (j’aborde ce sujet dans la section Bénéfices de la germination ci-bas). Vous pouvez donc utiliser les légumineuses et céréales germées de la même manière que vous le feriez avec leurs consoeurs sèches ou en conserves : dans des bols repas, des tacos, des salades, des chilis, des sauces à spaghetti, des soupes, etc.


Les graines qui entrent dans cette catégorie sont :

  • Les légumineuses :

  • Les pois (verts, jaunes, chiches)

  • Les lentilles (vertes, brunes, françaises, noires, corail)

  • Les haricots (rouges, noirs, blancs, blancs à œil noir, azuki, pinto, canneberges, tachetés, etc.)

  • Les fèves (de Lima, Mung)

  • Le soya


  • Les pseudos-céréales :

  • Le quinoa

  • Le sarrasin blanc

  • L’amarante


  • Les céréales, qui peuvent être au moins prétrempées avant cuisson :